Drapeau MSF

Qui sommes-nous ?

Médecins Sans Frontières est l’une des principales organisations humanitaires médicales internationales. Nous fournissons une assistance médicale aux personnes touchées par les conflits, les épidémies, les catastrophes ou l'exclusion des soins de santé dans 74 pays. Découvrez l'histoire de la création de MSF et ses activités au Luxembourg.

Création et histoire de MSF

MSF a été fondée en 1971 à Paris par un groupe de journalistes et de médecins. Aujourd'hui, nous sommes un mouvement mondial dont le personnel atteint près de 63 000 personnes.

Une organisation médicale humanitaire internationale et indépendante

Nos équipes interviennent dans 74 pays et sont composées de dizaines de milliers de professionnels de la santé, de personnels logistiques et administratifs - liés par notre charte.

Nos actions sont guidées par l'éthique médicale et les principes d'impartialité, d'indépendance et de neutralité.

PAYS OÙ NOUS INTERVENONS

Groupe de personne marchant dans l'eau

 

 

Médecins Sans Frontières (MSF) est une organisation internationale qui apporte une assistance médicale aux personnes touchées par les conflits, les épidémies, les catastrophes ou l'exclusion des soins de santé.

 

  

Drapeau MSF

Une organisation médicale humanitaire internationale et indépendante

Découvrez nos valeurs.

MSF au Luxembourg

La section luxembourgeoise de MSF a été créée en 1986.

Aujourd’hui, 35 salariés travaillent au sein de l’association pour sensibiliser la population luxembourgeoise aux problématiques humanitaires, collecter les fonds nécessaires au financement des interventions, encadrer les volontaires MSF qui partent sur le terrain et mener à bien des dizaines de recherches opérationnelles en lien direct avec les opérations afin de rendre celles-ci toujours plus efficaces.

Les chiffres au Luxembourg

MEMBRES ASSOCIATIFS

DONATEURS ACTIFS

BÉNÉVOLES

%

DE FONDS PRIVÉS EN 2022

MEMBRES DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Depuis 2009, MSF Luxembourg met son expertise au service du développement de la recherche médicale sur le terrain grâce aux compétences de l’unité de recherche opérationnelle au Luxembourg, dénommée LuxOR (Luxembourg Operational Research).

Timeline

1971

Une charte pour la nouvelle MSF

MSF est officiellement créée le 22 décembre 1971. A l'époque, 300 volontaires composent l'organisation : médecins, infirmières et autres personnels, dont les 13 médecins fondateurs et les journalistes.

Création de la charte MSF en 1971

1972

Première mission de MSF

La première mission de MSF en 1972 se déroule à Managua, la capitale du Nicaragua, à la suite d'un tremblement de terre qui a détruit la majeure partie de la ville et tué entre 10 000 et 30 000 personnes.

1974

Honduras

En 1974, MSF met sur pied une mission de secours pour aider la population du Honduras suite à l'ouragan Fifi qui a provoqué d'importantes inondations et fait des milliers de victimes.

Image du Honduras en 1974

1975

Le tournant

En 1975, MSF met en place son premier programme médical à grande échelle en fournissant des soins médicaux aux vagues de Cambodgiens cherchant à fuir le régime oppressif de Pol Pot. Lors de ces premières missions, MSF fait face à des enjeux structurels : la préparation fait défaut, les médecins ne sont pas soutenus et les chaînes d'approvisionnement sont enchevêtrées. C'est un tournant et le mouvement commence à se fracturer.

Image de personnes en 1975

1976

Apprendre à travailler dans un contexte de guerre

De 1976 à 1984, MSF est présente à Beyrouth et dans d'autres villes du Liban pour soigner les blessés de guerre. Chaque jour, les équipes soignent des patients blessés par des éclats d'obus ou des balles. Les membres cassés et les brûlures sont également pris en charge. 

MSF 1976

1979

Des visions concurrentes conduisent à la scission

Au cours des années 1970, sous la direction des docteurs Claude Malhuret et Francis Charhon, MSF commence à dépasser le stade du simple envoi de médecins dans les zones de crise pour créer une organisation plus structurée. Le cofondateur, le Dr Bernard Kouchner, n'est pas d'accord avec cette évolution et quitte MSF pour fonder une autre organisation : Médecins du Monde.

Une femme, son enfant et un médecin en 1979

1980

La transformation

À partir de ce moment, le nouveau leadership "réaliste" de MSF - mené par Claude Malhuret (au centre) et Rony Brauman (à droite) - contribue à transformer MSF en profondeur et progressivement devenir l'organisation professionnelle qu'elle est aujourd'hui.

Image de 3 hommes en 1980

1980

Cambodge

Un premier témoignage sur la scène internationale est organisé avec la "Marche pour la survie du Cambodge".

3 hommes marchant dans la rue

1984

Éthiopie - Famine et prise de parole

En Ethiopie, dans le camp de KELALA, au mois d'août, 50 personnes meurent chaque jour de faim, tandis que des milliers attendent la distribution de nourriture. Il faut des mois au gouvernement pour parler de "famine". Lorsque le gouvernement commence à déplacer les populations par la force et à détourner l'aide humanitaire, les équipes de MSF savent qu'il n'y a pas d'autre choix possible que de s'exprimer et ainsi elle dénonce cette  situation inacceptable. . En décembre 1985, l'une des deux sections de MSF travaillant dans le pays est expulsée.

1988

50 000 morts en Arménie

Une première intervention d'envergure est prévue par les six centres opérationnels de l'époque (France, Belgique, Espagne, Luxembourg, Pays-Bas et Suisse).

1991

Guerre civile en Somalie

Plus de 300 000 Somaliens meurent dans le conflit. Le 9 décembre 1992, l'armée américaine débarque sur les plages de Mogadiscio pour rétablir l'ordre et distribuer de l'aide alimentaire. Face à la perspective de l'enlisement dans un conflit sans fin, les Etats-Unis passent le relais aux casques bleus de l'ONU. MSF dénonce l'incohérence de cette stratégie, ainsi que les excès commis par les militaires. En 1992, MSF alerte la communauté internationale sur la famine qui sévit dans le pays.

Patient sur une table d'opération en 1991

1991

Guerre en Yougoslavie

Le 14 décembre 1995, la signature des accords de paix de Dayton met fin à la guerre séparatiste en ex-Yougoslavie et crée l'État de Bosnie-Herzégovine. MSF affirme que les distributions massives d'aide sont un "alibi humanitaire" d'une communauté internationale qui n'a pas la volonté de prendre des mesures politiques et militaires pour mettre fin au conflit. Certains dirigeants de MSF appellent même à une intervention armée contre les bombardements de l'artillerie bosno-serbe sur Sarajevo.

1993

Bosnie

Pendant la guerre de Bosnie, les programmes médicaux de MSF dans la région sont étendus aux "zones protégées" de Goradze et de Srebenica. En décembre 1992, MSF publie un rapport décrivant la politique de nettoyage ethnique des Serbes de Bosnie. Le rapport dénonce les Serbes de Bosnie pour avoir entravé l'approvisionnement de Srebrenica et de Gorazde, deux enclaves musulmanes assiégées. En 1995, MSF sensibilise l'opinion publique et dénonce le manque de protection de la population dans ces enclaves.

Evacuation de patient en 1993

1994

"Les médecins ne peuvent pas arrêter un génocide"

Le génocide au Rwanda éclate. Les équipes de MSF assistent au massacre de patients et de membres du personnel. En mai, MSF demande au gouvernement français de l'aider à mettre fin au massacre. Le 24 mai, MSF se présente devant la Commission des droits de l'homme de l'ONU, dans l'espoir de susciter une réaction de la part des États membres. Suite au massacre de plus de 800 000 Tutsis et Hutus, MSF prend une décision sans précédent et demande une intervention militaire internationale.

MSF 1994

1995

Massacre de Srebrenica

MSF est la seule présence internationale lors de la chute de l'enclave de Srebrenica (Bosnie), théoriquement protégée par des troupes sous mandat de l'ONU.

En août 1995, MSF dénonce le massacre de 8 000 civils par les troupes serbes.

MSF 1995

1995

La guerre en Tchétchénie

En décembre 1994, les chars russes entrent dans la capitale, Grozny. Un million de personnes sont prises au piège sous un déluge de bombes, de roquettes et de tirs de mitrailleuses. La ville est rasée. Une équipe MSF apporte un soutien médical dans des conditions extrêmement instables. Deux ans plus tard, MSF appelle la communauté internationale à obtenir du gouvernement russe qu'il mette fin aux violations massives des droits de l'homme en Tchétchénie et aux attaques systématiques contre la population civile.

1998

Famine au Soudan

MSF apporte son aide tout en dénonçant les lacunes du système d'aide des Nations Unies, qui n'aide pas les plus vulnérables mais profite aux plus puissants. La plainte de MSF vise principalement le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

MSF 1998

1998

Famine en Corée du Nord

MSF se retire après trois ans, incapable de garantir que l'aide médicale atteindra les plus vulnérables, mais continue à aider les réfugiés fuyant vers la Chine.

1999

Crise au Kosovo

MSF fournit des soins médicaux aux civils déplacés au Kosovo et dans les camps de réfugiés en Albanie, en Macédoine et au Monténégro, ainsi qu'aux civils en Serbie.

MSF 1999

1999

Deuxième guerre en Tchétchénie

MSF demande l'accès à Grozny et dénonce le recours massif à la violence contre les civils par les forces russes.

1999

Prix Nobel de la Paix

En octobre 1999, MSF reçoit le prix Nobel de la paix "en reconnaissance du travail humanitaire pionnier de l'organisation sur plusieurs continents" et en hommage à notre personnel médical qui a soigné des dizaines de millions de personnes. Dans son discours d'acceptation, le Dr James Orbinski, président du Conseil international de MSF de l'époque, s'adresse directement au dirigeant russe Boris Eltsine et condamne la violence russe contre les civils en Tchétchénie.

1999

MSF lance une campagne d'accès aux médicaments

Les recettes du prix Nobel de la paix décerné à MSF sont utilisées pour mettre en place la Campagne pour l'accès aux médicaments essentiels (aujourd'hui connue sous le nom d'Acess Campaign), destinée à soutenir des projets pilotes de développement clinique, de production, d'achat et de distribution de traitements pour les maladies négligées.

2001

La pandémie de VIH/SIDA

MSF commence à traiter les personnes séropositives grâce à une thérapie antirétrovirale dans sept pays.

MSF 2001

2002

Famine en Angola

Au printemps 2002, MSF mène une mission exploratoire à Bunjei. Un enfant sur trois souffre de malnutrition aiguë et plus d'un millier de tombes fraîches sont découvertes.

MSF appelle à l'aide les autres organisations humanitaires, les donateurs et le gouvernement. Plus de 9 000 enfants souffrant de malnutrition sévère et 20 000 enfants souffrant de malnutrition modérée sont soignés. Quelque 200 volontaires internationaux et plus de 2 200 membres du personnel national participent à cette intervention.

MSF 2002

2002

Travail à Lampedusa, Italie

Les équipes de MSF commencent à porter assistance aux personnes qui traversent la Méditerranée vers l'Europe dans le centre d'accueil de Lampedusa, en fournissant des soins médicaux aux nouveaux arrivants.

2002

L'Afghanistan

MSF continue d'aider les civils en Afghanistan à la suite de l'action militaire menée par les États-Unis.

2002

Résistance croissante au traitement du paludisme

MSF commence à utiliser les combinaisons thérapeutiques à base d'artémisinine et demande instamment que les protocoles nationaux soient modifiés en Afrique.

2003

Invasion de l'Irak par les États-Unis

Les équipes de MSF restent à Bagdad pendant la guerre et interpellent le gouvernement américain sur son incapacité à fournir des soins médicaux adéquats aux civils.

MSF 2003

2003

Création de DNDi

MSF est l'un des partenaires fondateurs d'une nouvelle initiative visant à développer des médicaments pour les maladies négligées, la Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi).

2004

Cinq travailleurs de MSF sont tués en Afghanistan

En juin, cinq membres du personnel de MSF sont attaqués et tués alors qu'ils se trouvaient sur la route en Afghanistan. L'absence de réaction des autorités à la suite de cet événement illustre la passivité des autorités et leur manque d'engagement à assurer la sécurité des travailleurs humanitaires. En conséquence, MSF se retire complètement du pays après 20 ans de présence.

MSF 2004

2004

Tsunami en Asie du Sud-Est

La première équipe MSF arrive dans les 72 heures suivant la catastrophe, le 26 décembre 2004, et des évaluations sont effectuées en Indonésie, en Malaisie, en Inde, au Myanmar, au Sri Lanka et en Thaïlande. Face à cet élan de solidarité sans précédent et après avoir établi l'étendue de son intervention dans la région, MSF demande aux donateurs de cesser leurs dons pour la crise, ayant reçu plus de fonds que nécessaire pour ses programmes médicaux dans la région.

2005

Crise nutritionnelle au Niger

MSF répond à une crise de malnutrition négligée au Niger en traitant 63 000 enfants souffrant de malnutrition sévère en ambulatoire avec un nouvel aliment thérapeutique prêt à l'emploi. C'est la première fois que ce protocole de traitement est utilisé à une telle échelle. MSF révise ensuite ses directives pour le traitement de la malnutrition afin d'y inclure cette approche innovante.

MSF 2005

2006

Le Sri Lanka retourne à la guerre

Alors que des dizaines de milliers de personnes fuient la reprise des combats dans le nord du pays, MSF rouvre ses programmes chirurgicaux dans le nord et le centre du Sri Lanka après avoir essuyé une série de revers de la part des autorités.

MSF 2006

2006

La Mancha

Pour faire face à la croissance constante de ses activités, de ses budgets et de ses sections, MSF consacre une année entière à une série de consultations et de débats internes. Il en résulte une série de plans visant à améliorer les processus décisionnels et les structures de gouvernance de MSF en tant que mouvement et en tant qu'association. L'Accord de La Mancha souligne les indispensables aspects de l'action MSF sur lesquels les membres se mettent d'accord.

2007

Malnutrition

Les aliments thérapeutiques prêts à l'emploi ayant fait leurs preuves dans le traitement des enfants souffrant de malnutrition sévère et modérée, MSF fait campagne pour que d'autres acteurs sur le terrain renforcent leurs programmes et adoptent des protocoles similaires. Par le biais de la Campagne pour l'accès aux médicaments essentiels, MSF fait pression pour que l'aide alimentaire et les programmes nutritionnels incluent des ingrédients adaptés aux enfants les plus vulnérables, c'est-à-dire ceux âgés de six mois à deux ans.

MSF 2007

2008

Urgence nutritionnelle en Éthiopie

Après avoir détecté des taux alarmants de malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans, MSF lance une réponse d'urgence dans le sud du pays. Les équipes traitent plus de 72 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë et distribuent de la nourriture à 14 000 autres enfants à risque.

MSF 2008

2009

Retour en Afghanistan

Après une absence de cinq ans (voir 2004), MSF revient dans le pays et commence à soutenir les hôpitaux de Kaboul et de Lashkargah, la capitale de la province d'Helmand.

MSF 2009

2009

Une année difficile au Soudan

MSF lance des interventions d'urgence dans le sud en réponse à l'escalade de la violence et des épidémies, tandis qu'au Darfour, le gouvernement expulse deux sections de MSF et quatre membres du personnel sont kidnappés. Certains projets sont fermés, mais MSF assure néanmoins près de 129 000 consultations et soutient de nombreux centres de santé locaux.

2010

Tremblement de terre et choléra en Haïti

MSF lance la plus grande intervention d'urgence de son histoire, un jour seulement après le tremblement de terre du 12 janvier. Des centaines de milliers de personnes sont blessées ou mortes et des millions ont perdu leur maison. En octobre, suite à l'épidémie de choléra qui frappe Haïti, MSF mobilise des centaines de membres de son personnel pour répondre à l'urgence. Nous ouvrons plus de 50 centres de traitement du choléra à travers le pays, lançons de vastes campagnes d'éducation du public et soignons plus de 100 000 patients.

MSF 2010

2012

La guerre en Syrie

La situation humanitaire se détériore dans toute la région. Des millions de Syriens cherchent refuge, mais l'aide et l'assistance médicale qu'ils reçoivent ne sont pas suffisantes. Au début de l'année 2014, cinq employés de MSF sont enlevés en Syrie. Plus tard dans l'année, MSF décide de se retirer des territoires contrôlés par le groupe État islamique. Depuis 2011, MSF soutient un nombre croissant de structures médicales dans certaines des zones les plus touchées par le conflit.

MSF 2012

2013

Quitter la Somalie

Le 14 août, MSF ferme tous ses programmes en Somalie, suite à plusieurs attaques contre les membres de son équipe, dont l'enlèvement de deux membres du personnel. L'indifférence, voire l'acceptation de ces attaques par les différents acteurs avec lesquels les équipes négocient un accès sécurisé, a mis fin à 22 ans de soins médicaux de MSF dans le pays.

MSF 2013

2014

Épidémie d'Ebola

La plus grande épidémie d'Ebola de l'histoire est officiellement déclarée le 22 mars en Guinée. Elle fait plus de 11 300 victimes dans six pays d'Afrique de l'Ouest, dont plus de 500 membres du personnel soignant.

Au plus fort de l'épidémie, MSF emploie près de 4 000 membres du personnel national et plus de 325 membres du personnel international. MSF admet un total de 10 376 patients dans ses centres de prise en charge d'Ebola, dont 5 226 sont des cas confirmés d'Ebola. L'épidémie prend fin en juin 2016.

MSF 2014

2014

Guerre au Yémen

Au cours du second semestre 2014, une guerre civile multiforme éclate au Yémen. Des hommes armés du parti Ansar Allah s'opposent à une coalition dirigée par l'Arabie saoudite et composée de groupes islamistes, de forces djihadistes et d'un mouvement indépendantiste du sud du Yémen. Le pays, déjà pauvre, est encore plus dévasté par la guerre, qui fait voler en éclats un système de santé déjà fragile. Les Yéménites en temps ordinaire ont déjà du mal à accéder aux soins médicaux et à les payer. Une épidémie massive de choléra ravage le pays en 2017, tuant des milliers de personnes.

2015

Opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale

Des dizaines de milliers de migrants et de réfugiés se lancent dans de périlleuses traversées de la Méditerranée centrale pour rejoindre l'Europe. En mai, MSF et d'autres ONG commencent à mener des opérations de recherche et de sauvetage (SAR) en Méditerranée centrale.

MSF 2015

2015

Les hôpitaux ne sont pas des cibles

Le 3 octobre, une frappe aérienne soutenue des États-Unis tue 42 personnes et détruit le centre de soins traumatologiques de MSF à Kunduz, en Afghanistan. En 2016, quelque 75 structures médicales gérées et soutenues par MSF sont attaquées en Syrie et au Yémen.

Le 3 mai 2016, le Dr Joanne Liu, présidente internationale de MSF, appelle les membres du Conseil de sécurité de l'ONU à protéger les civils et les hôpitaux dans les zones de guerre.

2016

MSF cesse de recevoir des fonds de l'UE et des États membres

En juin, MSF annonce qu'elle ne recevra plus de fonds de l'Union européenne et de ses États membres, en opposition à leurs politiques de dissuasion néfastes à l'encontre des réfugiés et des migrants et à leurs tentatives croissantes de repousser les personnes et leurs souffrances loin des côtes européennes. Cette décision prend effet immédiatement et s'applique à nos projets dans le monde entier.

MSF 2016

2017

Les gouvernements européens alimentent le business de la souffrance

La présidente internationale de MSF, Joanne Liu, adresse une lettre ouverte aux dirigeants des gouvernements européens : "La détention de migrants et de réfugiés en Libye est pourrie jusqu'à la moelle. Elle doit être nommée pour ce qu'elle est : une entreprise florissante d'enlèvement, de torture et d'extorsion. Et les gouvernements européens ont choisi de contenir les gens dans cette situation."

MSF 2017

2017

Le retour en Somalie

Après son retrait du pays en 2013, MSF ouvre un programme de nutrition dans la région du Puntland. Bien que la sécurité ne se soit pas améliorée, notre engagement envers la population somalienne, qui est confrontée à des souffrances extrêmes, nous a amenés à reprendre nos activités. Les activités restent limitées et notre capacité à opérer dépend largement de l'acceptation et du soutien actif que nous recevons de la part des autorités et des communautés d'accueil.

2017

La crise des réfugiés rohingyas

Depuis le 25 août, plus de 655 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh à la suite des violences ciblées dont ils ont été victimes dans l'État voisin de Rakhine, au Myanmar.

La plupart d'entre eux vivent dans des conditions désastreuses dans les camps de réfugiés. En réponse, MSF étend ses opérations dans la région, telles que la fourniture de l'eau, de l'assainissement et des activités médicales pour les réfugiés.

2018

Épidémies successives d'Ebola en RDC

En mai, une flambée d'Ebola  se déclenche dans la province de l'Équateur, au nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC). C'est le début de deux ans et demi d'épidémies multiples de la maladie mortelle dans le pays. Les intervenants ont eu du mal à contenir cette épidémie qui a débuté en août 2018 dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l'Ituri, en raison de la complexité du travail dans une zone de conflit et de l'incapacité à gagner la confiance des communautés. Les trois flambées de l'épidémie font collectivement plus de 2 300 morts.

MSF 2018

2018

Marche du retour en Palestine

Depuis mars 2018 et jusqu'en décembre 2019, l'armée israélienne tire sur près de 8 000 Palestiniens qui manifestent chaque semaine pour obtenir le droit d'accéder à leurs terres ancestrales au niveau de la clôture qui sépare Gaza d'Israël. Les gens se retrouvent avec des os brisés, et le besoin de traitement spécialisé des blessures complexes dépasse largement les capacités des autorités locales et de MSF. Nous augmentons massivement nos activités chirurgicales et de rééducation, mais les difficultés persistent dans cette zone soumise à un blocus depuis une décennie.

2018

Puni pour avoir eu besoin de partir

Les gouvernements du monde entier ont renforcé leurs frontières et leurs politiques migratoires, accentuant ainsi la tendance à maintenir les migrants et les réfugiés à l'écart. Les personnes tentant de quitter la Libye par la mer Méditerranée ont été interceptées à plusieurs reprises. Les personnes traversant l'Amérique centrale ont été confrontées à des niveaux de violence inimaginables. Nous avons intensifié notre réponse concernant les crises migratoires, mais non sans revers ; nous avons été contraints de mettre fin aux opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée en raison de la fermeture des ports italiens ; et Nauru a expulsé nos équipes qui tentaient d'apporter un soutien aux migrants piégés sur cette minuscule île du Pacifique Sud.

2019

Des flambées de rougeole à grande échelle en Afrique

Le nombre de personnes atteintes de la rougeole n'a jamais été aussi élevé depuis 25 ans. Plusieurs pays du continent africain ont connu de forts épisodes de cette maladie hautement contagieuse. Des milliers d'enfants sont morts dans le monde entier. La RDC a été particulièrement touchée : les équipes de MSF ont utilisé des bateaux pour atteindre des villages le long des rivières afin de fournir des vaccins. Les équipes MSF ont également répondu aux épidémies au Cameroun, au Nigeria et au Tchad, entre autres pays.

MSF 2019

2019

Les objectifs 90-90-90 pour le VIH sont atteints au KwaZulu-Natal

Un an avant la date limite fixée par l'ONUSIDA, le projet VIH de MSF à Eshowe, dans la province du KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud, a atteint les objectifs 90-90-90. Ces objectifs visent à ce que 90 % des personnes connaissent leur statut sérologique, que 90 % des personnes séropositives soient sous traitement et que 90 % des personnes sous traitement bénéficient d'une suppression virale. Ce résultat a été obtenu grâce à l'engagement constant de la communauté.

2020

Mères tuées à Dasht-e-Barchi, Afghanistan

Le 12 mai, un groupe d'hommes armés a pris d'assaut notre maternité de l'hôpital Dasht-e-Barchi de Kaboul, en Afghanistan, ciblant délibérément les femmes en train d'accoucher et les nouvelles mères. Les assaillants ont tué 16 femmes, 2 garçons et une sage-femme MSF. En raison de l'insécurité et de l'incapacité à garantir la sécurité des patients, nous avons pris la décision difficile de nous retirer, laissant les femmes de la région sans soins de maternité complets.

MSF 2020

 

2020

Pandémie de COVID-19

Une épidémie d'un nouveau coronavirus se transforme en pandémie mondiale, le COVID-19 infectant près de 85 millions de personnes et faisant près de 2 millions de victimes rien qu'en 2020. Face aux difficultés croissantes, les équipes de MSF s'efforcent de maintenir l'accès aux soins et de répondre à la pandémie, à la fois dans les pays où nous travaillons et dans ceux où nous n'avons jamais eu à intervenir auparavant. Nous demandons également aux entreprises pharmaceutiques de ne pas profiter de la pandémie et de garantir une répartition juste et équitable des vaccins.

Notre charte MSF

Médecins Sans Frontières est une association privée à vocation internationale.

L’association rassemble majoritairement des médecins et des membres des corps de santé et accueille d'autres professions utiles à sa mission. Tous souscrivent sur l’honneur aux principes suivants :

Les Médecins Sans Frontières apportent leurs secours aux populations en détresse, aux victimes de catastrophes d’origine naturelle ou humaine, de situation de belligérance, sans aucune discrimination de race, de religion, philosophique ou politique.

Œuvrant dans la neutralité et l’impartialité, les Médecins Sans Frontières revendiquent, au nom de l’éthique médicale universelle et du droit à l’assistance humanitaire, la liberté pleine et entière de l’exercice de leur fonction.

Ils s’engagent à respecter les principes déontologiques de leur profession et à maintenir une totale indépendance à l’égard de tout pouvoir, ainsi que de toute force politique, économique ou religieuse.

Volontaires, ils mesurent les risques et périls des missions qu’ils accomplissent et ne réclameront pour eux ou leurs ayants droit aucune compensation autre que celle que l’association sera en mesure de leur fournir.

L’engagement de MSF envers ces principes et leur impact a valu à MSF de se voir décerner le prix Nobel de la paix en 1999.

Rejoignez la communauté MSF
Pour s'informer et aider dans nos missions